Accueil > Ressources > Méthodologie > Validation des données Cilif
vendredi 28 février 2020

Libellules exuvies larves

         Validation des données destinées à l’inventaire Cilif
     [Texte légèrement modifié et actualisé par rapport au Protocole de l’Inventaire cartographique des Odonates de France (Programme Invod) réalisé par Jean-Louis Dommanget en 2002 (Muséum National d’Histoire Naturelle (Service du Patrimoine Naturel), Société française d’Odonatologie, 3e édition, 64 pages)]

     La crédibilité scientifique de tout inventaire repose sur l'exactitude des données transmises. Certes, l'identification des adultes de la majorité des espèces françaises ne pose pas de problème particulier a des personnes ayant une bonne expérience ou formées sur les Odonates. Cependant, même pour des spécialistes l'identification de quelques mâles ou des femelles reste hasardeuse sur le terrain par suite de critères morphologiques distinctifs très précis ou de variations intra spécifiques importantes. Enfin, des espèces non encore répertoriées dans notre pays sont observées de temps en temps en Europe de l'ouest et peuvent ainsi passer inaperçues avec d'autres taxons indigènes proches, ce qui nécessite un examen attentif de certains spécimens.

     Pour les stades pré imaginaux (larves et exuvies essentiellement), l'identification requiert une spécialisation et un matériel entomologique adéquat pour la grande majorité des espèces.

     Aussi, a l'instar des autres groupes d'invertébrés et même de vertébrés (oiseaux par exemple), il a paru indispensable de donner, au moins pour certaines espèces, un coefficient de validité au niveau national, aussi objectif que possible afin de prendre en compte le maximum de données communiquées. Ce coefficient s'applique a toutes les sources d'informations : observations de terrain, collections, carnets d'observations, bibliographies, etc.  La validation des données est réalisée en premier lieu au niveau local lorsqu'il existe des Correspondants départementaux, régionaux, des Délégations ou des associations odonatologiques affiliées. Dans un second temps, elle est toujours réalisée au niveau national.

2.1. Validation locale
     Dans la pratique, une première validation est souvent faite au niveau départemental ou régional par les personnes participant aux inventaires ou les groupes d'études. Différents critères sont alors pris en compte et peuvent différer d'un secteur géographique à un autre. L'important est d'obtenir l'avis des personnes qui connaissent bien la faune odonatologique de la zone en question.

2.2. Validation nationale
     Au niveau national, lors de la première phase du programme INVOD (1982/1993), aucun coefficient n'a été utilisé. La validation des données a été faite au cas par cas, en fonction d'une bonne connaissance des compétences des correspondants locaux, des demandes de confirmation pour tous signalements paraissant douteux, des preuves présentées (spécimens, photographies, populations stables aisément contrôlables, preuves de reproduction, etc.).
     Cependant, le développement des programmes d’inventaires réunissant de plus en plus de correspondants, il devenait difficile de connaitre les capacités odonatologiques de chacun. De plus, des analyses réalisées sur les bases de données montraient, par exemple, que certaines observations, faites le même jour, dépassent très largement la moyenne, a la fois par le nombre de sites visites et par celui des espèces répertoriées...), ce qui entrainait des interrogations sur la rigueur apportée a l'identification. Une identification transmise à tout programme d’inventaire doit être absolument certaine et non pas, par exemple, ce que l'on a cru, ou voulu voir au vol, a travers de sa paire de jumelles...

     Depuis 1982, nous avons formé de nombreuses personnes qui aujourd'hui connaissent parfaitement les techniques d'identification et les problèmes de stratégie d'échantillonnage en odonatologie. Ces correspondants réalisent avec compétence et rigueur leurs recherches et connaissent parfaitement leurs limites dans ce domaine. Depuis 1996, les formations odonatologiques (cours de base et de perfectionnement) réalisées par la SfO dans le cadre de la formation professionnelle continue, notamment avec l'OPIE et l'ONF, permettent également de former des personnes compétentes dans ce domaine.

Retour en haut de page
     L'échelle de validation (Tableau I), validée par le Muséum National d’Histoire Naturelle en 2002 (Service du Patrimoine Naturel) est inspirée directement de celle de NOËL (1993) pour le programme d'inventaire des crustacés décapodes de France. Cependant, afin de s'adapter au mieux a la spécificité de ce groupe. Le nombre de valeurs a été ramené à 6.

Cde

Valeurs

Commentaires

5


Certaine

Identifications réalisées par un spécialiste reconnu ou espèce autochtone et stable contrôlable in situ

4


Sûre

Identifications réalisées par des personnes reconnues par leur bonne expérience ou par des non-spécialistes pour les espèces aisément reconnaissables ou encore
espèce autochtone et stable contrôlable in situ

3


Possible

Identifications réalisées par des non-spécialistes pour les espèces difficilement reconnaissables

2


Incertaine

Identification présentant une incohérence (biogéographique, période de vol, nature de l’habitat, etc.).

1

Erreur quasi certaine

Identification présentant plusieurs incohérences (biogéographiques, période de vol, nature de l’habitat, etc.).

0

Erreur
prouvée

Sur spécimens récoltés (adultes, exuvies, larves), photographies.

Tableau I. Échelle de validation des données biologiques
des programmes d’inventaires de la SfO (d'après Noël, 1993)
Réactualisation 2012

Retour en haut de page
     La validation des données est réalisée sur un certain nombre d'espèces pour lesquelles il est important d'apporter une attention particulière (sauf cas particuliers, les espèces ubiquistes ne sont pas concernées). Elle est menée par plusieurs spécialistes dont la compétence dans ce domaine est irréprochable. Sur proposition du Coordinateur national, cette validation est faite soit par des odonatologues qui suivent régulièrement certaines espèces (Coenagrion ornatum, C. lunulatum, Gomphus flavipes/Ophiogomphus cecilia, Macromia splendens, Somatochlora meridionalis, Leucorrhinia sp., etc.) soit par des odonatologues qui ont une parfaite connaissance nationale des Odonates.

    
Cette échelle est destinée a fournir une appréciation sur les espèces présentant pour une raison ou pour une autre une difficulté d'identification ou une importance particulière (espèces menacées présentant un ou plusieurs statuts de protection, espèces patrimoniales).
     En résumé, les données ayant la valeur 0 sont éliminées de la base ; pour celles ayant des valeurs comprises entre 1 et 3, une demande d'information complémentaire est adressée a l'observateur pour savoir s'il existe des spécimens récoltés, des photographies ou bien si une vérification est possible sur le terrain dans le cas d’une population autochtone et stable. Les données ayant les valeurs 4 et 5 sont validées et enregistrées.

Retour en haut de page